The Kabala Center


Go to content

Kaballah Française

Kaballah Español-Française-Português

Cabala Française



Kabala Center est en anglais seulement.

S'il vous plaît accepter nos excuses et nos cadeaux ci-dessous.


Qu'est ce que la Kabbale?


La Kabbalah - littéralement: Tradition , dans le sens de Tradition ésotérique reçue - est une voie sacrée par laquelle les doctrines les plus profondes de la mystique juive peuvent s'exprimer.

Cette Tradition rapporte que Moïse, après avoir reçu les Tables de la Loi, préserva une partie des enseignements. Ne pouvant les livrer au peuple , il les transmit de vive voix à ceux dont il avait éprouvé les qualités. C'est pourquoi cette révélation ne se fait, en partie, que de bouche à oreille, sous le couvert du secret initiatique. En partie seulement, car il fut nécessaire d'écrire ces enseignements pour qu'ils puissent parvenir à la postérité la plus reculée. Les doctrines ésotériques furent dissimulées dans la Loi exotérique même; mais d'une façon codée. C'est pourquoi on dit qu'il y a 70 niveaux d'interprétation des textes de la Torah (Le Pentateuque-les 5 premiers livres de la Bible-). En effet, de nombreuses parties de la Bible possèdent, outre leur sens littéral, une signification plus profonde grâce à laquelle l'initié atteindra une Communion intime avec Dieu (Deveqouth).

Les racines de la Kabbalah sont liées à l'ancienne doctrine secrète juive, mais dans le sens où nous l'entendons aujourd'hui, ce n'est qu'au XIe siècle que le nom Kabbalah apparut véritablement à travers un texte du philosophe juif, à travers les enseignements de l'école provençale d'Abraham de Posquières et d'Isaac l'Aveugle. Entre 1150 et 1220, de fortes tensions culturelles et religieuses animaient le midi de la France. Dans les cours féodales languedociennes, s'établissaient des contacts entre la culture islamique et celle de la Chevalerie chrétienne. La mystique d'amour des troubadours se développait et le christianisme s'effaçait devant la religion dualiste des Cathares. Cette atmosphère de renouveau mystique, permit à la Kabbalah de s'épanouir dans certains cercles juifs et d'avoir rapidement une très grande influence sur les esprits ésotériques. Dans un premier temps, le terme Kabbalah s'est appliqué à un ensemble d'ouvrages ésotériques réunissant les doctrines mystiques. Les principaux textes en sont: le sepher ha Bahir (livre de la clarté), le sepher Yetsirah (livre de la Formation), le sepher ha Zohar (livre de la Splendeur).

Ensuite, le mot Kabbalah désigna une doctrine unique, qui se développa en de multiples expressions. La Kabbalah vit le jour dans le Sud de la France, mais c'est en Espagne qu'elle atteint son point culminant au XIIIe siècle. Spéculative et mystique chez les juifs de Provence au XIIe siècle, puis chez ceux d'Espagne au XIIIe siècle, cette spéculation portait principalement sur la nature du monde spirituel, en vue de mettre en relief les rapports entre Dieu et l'homme. Le terme Kabbalah vient de l'hébreu QaBaLaH, qui enferme deux sens profonds :

1. Le premier est TRADITION, car la Kabbalah est le véhicule de la tradition ésotérique. Ce sens implique la transmission orale de génération en génération. C'est la chaîne de la Tradition (Shachelet ha KABBALAH), la tradition initiatique, transmissible uniquement de maître à disciple. La Chaîne , dont les différents maillons unissent l'homme à son Dieu.
2. Le deuxième sens est ACCEPTATION, en référence à un passage du livre Bahir (texte fondamental de la Kabbalah) où les mystiques sont dits: Acceptés devant Dieu (MEQBALIM lifne ha Shem). C'est pourquoi les kabballistes furent d'abord appelés Meqbalim (les acceptés). Ainsi Moshé de Kobrine définissait la Kabbalah comme I'acceptation du joug du royaume céleste . La tradition enseigne que Moise en face (Qabel) de Dieu, reçut (qibel) la Loi.

En effet, kabbalah c'est recevoir directement en contemplant sans intermédiaire. En hébreu, QIBEL est le verbe recevoir. La Kabbalah ouvre les portes de la Connaissance, elle est comme le bélier abattant les murailles.

* La Connaissance du kabbaliste se constitue des points suivants:
* La Connaissance de Dieu, de l'Etre universel, de la Conscience cosmique à l'origine de tout.
* La Connaissance de l'univers, science du macrocosme.
* La Connaissance de la Vie, son origine et sa raison.
* La Connaissance de la Nature, principe premier, la Maîtresse des lois régissant le tout. Et des trois principes fondamentaux qui l'animent.
* La Connaissance des Astres, et les relations qu'ils entretiennent avec l'ensemble.
* La Connaissance des Astres, et les relations qu'ils entretiennent avec l'ensemble.
* La Connaissance de la Terre, mère nourricière de l'humanité, sa place dans l'univers et dans les cycles d'évolution.
* La Connaissance des Mythes, les enseignements cachés qu'ils enferment, et les agrégats inconscients qu'ils décrivent.
* La Connaissance de l'Homme, l'étude du microcosme. Son identité avec l'univers. L'homme en tant que contenant et expression des eléments ci-dessus.

La connaissance de la Kabbale a comme base d'étude, les règles suivantes:

1. Un principe unique et éternel, seule Réalité, est la Cause éternelle de tout ce qui est, qui fut, ou sera jamais.
2. Ce principe s'équilibre par trois manifestations: deux s'opposent et se complètent, une troisième les équilibre.
3. Ces trois tendances se développent en une multitude d'autres à l'infini.
4. Le plan de manifestation de cette multitude est le cosmos entier.
5. L'homme est à l'image de ce cosmos: Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut .
6. L'homme est soumis, comme le cosmos, à la loi d'évolution et d'involution.


Back to content | Back to main menu